Bonjour,

 

Basique j'en parle beaucoup ces temps ci car c'est le désert dans ma garde robe.

Comme c'est le printemps dans quelques semaines cela veut dire qu'il va falloir se découvrir un peu donc il faut que je remplisse mes étagères de pulls, gilets, vestes, blouses et chemises. Y'a du boulot...

 

Lorsque j'ai acheté le livre coudre le stretch de Marie Poisson le premier modèle qui m'a séduite est le Maëlle car morpho-compatible avec ses manches raglan.

Les manches raglan je les trouve top car leur montage est relativement simple.

Avec mes épaules carrées j'ai souvent des déconvenues autant en couture qu'avec les vêtements du commerce qui ont des manches standard et ce n'est pas le cas avec les manches raglan.

Les planches de patron sont relativement complètes, je déteste décalquer mais avec Marie cette étape est facilitée par des repères en gras ce qui permet de ne pas s'egarer comme cela peut être le cas sur les planches standard.

P1010775

(Lettre correspondant au patron et trait en gras aux points stratégiques du patron)

En effet il faut être très actif lors de cette étape car sur les planches multi tailles il y a parfois peu de différence entre 2 tailles et on peut facilement se retrouver avec des erreurs avant même d'avoir commencer.

Pour décalquer j'utilise du papier kraft blanc et jusque là il me convenait mais la qualité a été changé pour le mieux il est devenu plus épais et donc plus opaque ce qui ne fait pas du tout mon affaire.

J'ai vu sur le blog de mamamanlafee.com une astuce pour reporter les patrons avec une bâche de protection pour le sol que l'on utilise pour les travaux. Décalquer sur du papier transparent le top cela va me faciliter la vie et me coûter moins cher.

 

J'ai décalqué la taille 48 après avoir comparer mes mensurations au tableau de mesures.

Pour ce premier pull j'ai choisi une maille fine bleu pailleté acheté au marché en octobre ou novembre 2016  

Pour la coupe les marges de couture sont incluses donc on épingle et on coupe exit l'étape du report des marges de couture autour de chaque pièce du modèle. Gain de temps appréciable.

 

L'assemblage est simple car il y a 4 pièces. Il faut coudre les manches au dos puis au devant et ensuite coudre les cotés.

Après cette étape on a quasiment fini il ne reste que les finitions d'ourlets et la bande d'encolure.

P1010776

Quand il s'agit de faire des finitions je traîne toujours les pieds car je n'aime pas coudre les ourlets pas de raison particulière je sais très bien les faire mais je n'aime pas.

P1010778

L'encolure m'a donné un peu de difficulté car je n'ai pas bien reparti la bande du coup elle gondole un peu au niveau du dos. J'ai rectifié un peu le tir avec la surpiqûre et porté cela ne se voit pas du tout.

P1010780

 

Vient alors le moment tant attendu de l'essayage et je suis plutôt satisfaite le modèle me va youpiiii

P1010786

Les manches sont un peu courtes elles sont plutôt 3/4 que longues dans mon cas mais cela n'est pas dérangeant.

Le seul bémol c'est que je le trouve un peu près du corps pour un modèle dit sweat-shirt. Je m'attendais à un modèle plus large donc pour le prochain je ferais une taille au dessus surtout si j'utilise un jersey plus épais. 

Je le referais surement avec une encolure plus degagée en U ou en V et/ou des manches aux coudes avec des bracelets de manches.

Belle surprise ce pull comme quoi mieux choisir les modèles que je me couds me permet d'avoir moins ou pas de tout de déconvenue.

La morpho-compatibilité ne doit pas être un frein à la réalisation d'un modèle mais je dois tout de même en tenir compte.

Et un vêtement de base dans mon armoire un alors plus que quelques uns avant de remplir mon armoire.

 

A bientôt